[Google Analytics] Temps passé et taux de rebond, quelle différence.

Categorie: inbound marketing, Analytics, Temps passé, Taux de rebond, Google Analytics

19 February 2015 0

Utiliser Google Analytics, c’est bien. Savoir déchiffrer ses données, en particulier le temps passé par page et par session, c’est encore mieux !


Temps qui passeVous consultez régulièrement Google Analytics pour analyser le trafic de votre site ? Ne vous laissez pas impressionner par de petites valeurs ! Elles ne sont pas pour autant le signe de mauvaises performances… Découvrez comment les déchiffrer, en fonction du temps passé par vos visiteurs sur vos pages.

 

 

Quand plusieurs pages sont visitées

Le calcul de Google Analytics

Lorsqu’un internaute se rend sur votre site et en consulte plusieurs pages d’affilée, son temps de visite est calculé en fonction de la soustraction des deux horodatages. Par exemple, si vous arrivez sur une page à 15h30 et que vous en ouvrez une deuxième à 15h33, 15h30 est soustrait à 15h33, et il s’avère que vous avez passé trois minutes sur la première page. Si vous en ouvrez une troisième à 15h40, vous avez donc passé sept minutes sur la deuxième, et ainsi de suite. Le hic ? C’est que cette méthode ne permet pas de connaître le temps exact que vous avez passé sur la page de sortie, puisqu’elle n’est suivie d’aucune autre ! Cette dernière page ne peut donc pas être comptabilisée en termes de temps par Google Analytics, qui additionnera, pour reprendre notre exemple, trois et sept minutes, et totalisera une durée de session de dix minutes, indépendamment du temps que vous aurez passé sur la troisième et dernière page du site.

Ce qu’il faut en déduire

Pour cette raison, les données qui vont sont transmises par Google Analytics doivent toujours être considérées comme inférieures à la réalité, en tenant compte de cette inconnue qu’est le temps de lecture de la dernière page visualisée par l’internaute. Inférieures à la réalité, oui, mais de combien ? C’est à voir… Imaginez que Google Analytics comptabilise une visite de 30 secondes sur votre site alors que l’internaute a, en réalité, passé dix bonnes minutes à déchiffrer le contenu de la dernière page de la série… Google Analytics est alors loin du compte et vous, vous êtes convaincu, à tort, que le contenu de votre site ne captive pas suffisamment son public pour être capable de le retenir plus de quelques secondes !

>> Générer du trafic qualifié pour générer des prospects et des clients <<

Quand le visiteur ne consulte qu’une seule page

Mais alors, direz-vous, le problème est le même lorsque le visiteur ne visite qu’une seule page ? Même si la réponse est oui, il existe, cependant, d’autres moyens d’estimer le temps de visite d’un internaute sur une page.

Le taux de rebond

En premier lieu, la visite de cette unique page sera comptabilisée par Google Analytics en termes de rebond. Le taux de rebond est exprimé en pourcentage et, là encore, avant d’en tirer de mauvaises conclusions, il faut savoir le déchiffrer : par exemple, un taux de rebond inférieur à 25% est tout à fait normal, puisqu’il signifie 75% de cas où les internautes se sont attardés sur votre site ! Même si le taux de rebond est supérieur à 50%, son interprétation dépend de la nature de votre site : si c’est un site d’e-commerce, il peut signifier que, une fois sur deux, vos visiteurs partent sans rien acheter, ce qui est, en effet, une mauvaise nouvelle. Il existe toutefois au moins deux cas où il est normal que les internautes se contentent d'une seule page :

• Si vous proposez, par exemple, des tutoriels, votre visiteur restera sur la page qui l'intéresse (et s'en contentera) le temps de suivre vos instructions.
• De plus, dans de nombreux cas, grâce à la technique du référencement naturel, l’internaute, en tapant une requête détaillée dans Google, arrive directement à la page qui l’intéresse, laquelle suffit à répondre à sa demande.

Aussi, un taux de rebond élevé est une donnée qui, comme beaucoup d’autres, doit être resituée dans son contexte, c’est-à-dire, principalement, la nature des contenus d'un site et les objectifs des internautes !

L’event tracking

En dehors du temps de rebond, toutefois, Google Analytics peut également s’appuyer sur d’autres données pour comptabiliser le temps de lecture d’une unique page : en utilisant l’event tracking, qui mesure les différentes actions effectuées par le visiteur sur une page donnée, comme la lecture d’une vidéo, le téléchargement d’un document, l’utilisation d’un plugin social… Le temps passé sur la page est ainsi calculé selon le moment où le visiteur arrive sur la page et celui où il effectue la dernière action sur cette dernière (par exemple, s’il se connecte à votre site à 10h30, qu’à 10h31 il clique sur la vidéo de présentation et, à 10h34, il vous honore d’un « j’aime » sur sa page Facebook, l’event tracking soustrait 10h30 à 10h34 pour une session totale de 4 minutes).

Là encore, bien sûr, si votre visiteur s’est attardé deux ou trois minutes supplémentaires sur votre site après avoir effectué sa dernière action, vous n’avez aucun moyen de le savoir… Au lieu de prendre les résultats de Google Analytics au pied de la lettre, donc, vous avez tout intérêt à vous entraîner à les interpréter !


Download our free ebook

Auteur : Philippe Martins

Derniers articles

Inscrivez-vous à la newsletter