Pourquoi faire du SEA quand on est 1er en SEO ?

Categorie: seo, SEA

11 December 2014 0

Le SEO ne permet plus d'atteindre les taux de clics naturels connus auparavant. Le SEA devient aujourd'hui un complément indispensable pour attirer les clients et les prospects.

Le SEO, toujours utile mais en perte de vitesse

Une étude a été menée par la société Advanced Web Ranking au mois d’octobre dernier (2014). Elle a consisté à mesurer les taux de clics naturels (ou CTR, pour Click-Through Rate) sur les liens renvoyés par Google, portant sur 5 000 sites Web différents et relative à 465 000 requêtes. Ces taux ont été mesurés en fonction de la position du lien dans la page renvoyée : en première, deuxième, n-ième position, en page 1, 2 ou 3, etc.

Google Organic CTR Study 2014 from Advanced Web Ranking

En ce qui concerne les taux relatifs au seul référencement organique, les CTR mesurés n’ont aujourd’hui plus rien à voir avec ce que l’on connaissait il y a encore deux ans !

Début 2012, Google constatait que les liens renvoyés en tête de page (aux trois premières positions) avaient toutes les chances d’être utilisés par les internautes (près de 100%), générant la quasi-totalité du trafic issu des pages retournées par les moteurs de recherche (appelées SERP ou Search Engine Returned Page). L’étude publiée en octobre dernier montre qu’en 2014 cet état de fait a radicalement changé. Le trafic généré par les trois liens en tête de SEO n’est plus que de 53.1% : 31,2% pour le premier lien renvoyé, 14,0% pour le deuxième et 9,9% pour le troisième. La première page renvoyée génère aujourd’hui 71% du trafic, et la deuxième 4% de celui-ci. Les proportions sont les mêmes que les recherches aient été effectuées à partir d’un PC de bureau ou depuis un équipement mobile.

Les habitudes des internautes ont ainsi changé du tout au tout en très peu de temps. La faute sans doute aux stratégies successives mises en place par les moteurs de recherche (et le principal d’entre eux en tête) pour tenter de toujours fournir l’information la plus pertinente possible aux internautes.

Toujours plus d’informations disponibles sur les SERP

Les pages de résultats renvoyées pas les moteurs de recherche contiennent aujourd’hui de plus en plus d’informations considérées comme pertinentes. Google a, par exemple, fait rapidement évolué ses offres ces deux dernières années. Il a d’abord agit afin de mettre en tête de page les liens « sponsorisés ». Le client payait pour être en tête sur certains mots clés, vendus aux enchères. L’effet escompté était alors bien au rendez-vous : ces liens étaient ceux qui généraient le plus de trafic !

Puis vinrent les publicités sponsorisées. Affichées en haut, en bas ou sur le côté des pages renvoyées, elles ont aussi ponctionné au détriment des liens SEO une partie du trafic généré.

Depuis quelques temps maintenant, Google ajoute aussi des images, des photos et des graphiques, des résultats localisés (les pizzeria les plus proches de chez vous par exemple), et dernièrement de petites applications interactives (de type conversion de mesures ou de monnaies par exemple) en tête des SERP.

Que constate l’étude publiée en octobre dernier ? Tout d’abord, que la présence de publicités sponsorisées (et donc ciblées en fonction de mots clés) impacte directement le CTR du premier lien SEO. Celui-ci chute de 31% lorsque les publicités sont affichées en haut de la page retournée ! C’est d’ailleurs le lien le plus impacté par la présence de liens publicitaires ciblés sur une page SERP. Or actuellement 83% des SERP contiennent du contenu ciblé, qu’il s’agisse de publicités, d’informations géo-localisées ou de petites applications interactives. Le référencement organique optimisé, ou SEO, ne suffit donc plus à assurer le meilleur trafic vers un site.

Le SEA (Search Engine Advertising), complément indispensable au meilleur référencement

Le constat est ainsi le suivant. Lorsque des publicités ciblées apparaissent, principalement en haut de page, dans une SERP renvoyée par un moteur de recherche et surtout que cette publicité identifie clairement la marque qui les publie (cela est deux fois plus efficace), les internautes n’hésitent plus à suivre les liens qu’elles proposent. Dans le même temps, le référencement organique SEO est en perte de vitesse dans 87% des cas. La publicité en ligne, ou SEA, achetée auprès des moteurs de recherche offre donc un avantage supplémentaire en termes de trafic généré.

Elle a également l’avantage d’être affichée sur requête de l’utilisateur. Le CTR est 1,5 fois supérieur lorsque le lien proposé correspond à une recherche intentionnelle de l’internaute, celui-ci la percevant comme une réponse appropriée à sa requête fournie par le moteur de recherche. Enfin, Google ne se rémunère que sur les clics réellement effectués sur ses SERP et qui mènent à vos pages. Les clics frauduleux ne sont pas pris en compte.

Il reste néanmoins à votre charge de proposer le contenu le plus pertinent et le plus accrocheur pour vos annonces SEA. C’est là que les spécialistes que nous sommes peuvent vous accompagner efficacement. Un suivi quotidien des résultats obtenus en termes de CTR et nos mises à jour immédiates vous offriront la meilleure réactivité, à la fois en termes d’optimisation de votre trafic et en terme d’exposition de vos produits ou services auprès de vos clients potentiels.


Download our free ebook

Auteur : Philippe Martins

Derniers articles

Inscrivez-vous à la newsletter